Confirmation des facteurs de risques périnataux pour le TDAH

 

Une étude allemande confirme que la combinaison de diabète gestationnel maternel et un faible statut socioéconomique (SSE) est un facteur de risque important pour les troubles d’hyperactivité (TDAH).
L’etude montre que les problèmes de santé périnataux, le tabagisme maternel pendant la grossesse et l'eczéma atopique augmentent aussi le risque de TDAH, tandis que l'allaitement, quelle que soit sa durée, semble être un facteur protégeant du TDAH.
Les chercheurs soulignent que leurs résultats confirment ceux du Dr. Nomura et de ses collègues en montrant une association entre le diabète gestationnel maternelle et le TDAH.
Les chercheurs affirment egalement que leur étude apporte de nouveaux éléments quant aux effets protécteurs de l’allaitement sur les troubles du TDAH.
"Le foetus est comme une éponge", note un des chercheurs, "et il semble que l'exposition in utero à une variété de choses comme un taux excessif d'insuline, le tabagisme, les matières plastiques, les colorants alimentaires, les produits chimiques toxiques peuvent provoquer des changements épigénétiques dans le développement du cerveau qui peuvent apparaître plus tard dans la vie. "

Arch Pediatr Adolesc Med. Published online September 10, 2012.

 

Programme CerebroStim :

Le programme cerebrostim est destiné aux enfants et adultes souffrant d'un spectre large de troubles y compris les troubles envahissants de développement, troubles de déficit d'attention, hyperactivité, dyslexie, troubles de comportements, etc. L'objectif est d'analyser les déficits de fonctionnement des parties du cerveau et planifier un programme de rééducation pour stimuler et renforcer les endroits ou hémisphères faibles.

Pour en savoir plus