Troubles autistiques et TDAH : des anomalies structurelles observées dans la matière blanche du cerveau

 

enfant TDAH et autisme

La sévérité des anomalies structurelles de la substance blanche du cerveau correspondent à la gravité des symptômes non seulement chez les enfants avec troubles autistiques mais aussi, dans une certaine mesure, chez ceux atteints d'un trouble déficitaire de l'attention / hyperactivité (TDAH).

Ce sont les conclusions d’une étude récente parue le 6 septembre (2017) dans le journal de Psychiatrie de l’association médicale américaine (JAMA). Cette étude souligne des éléments de preuve qui étayent la théorie selon laquelle des mécanismes cérébraux communs peuvent être responsables des traits autistiques observés dans les deux diagnostics.

Dirigé par des chercheurs du Département de psychiatrie de l'enfance et de l'adolescence à l'École de médecine de l'Université de New York, la nouvelle étude portait sur la substance blanche (les faisceaux de nerfs qui transmettent des informations entre les régions du cerveau). Les chercheurs disent que le lien entre la gravité des symptômes et les atteintes structurelles de la substance blanche était plus évident dans la région du cerveau appelée le corps calleux, qui relie les hémisphères cérébraux gauche et droit et permet la communication entre eux.

"Il est important pour les cliniciens et les parents de connaître que des symptômes communs existent chez un enfant ayant un diagnostic primaire d'autisme ou de TDAH", explique Adriana Di Martino, MD, auteur et professeur agrégé au Département de psychiatrie de l'enfance et de l'adolescence à l'École de médecine de l’Université de New York.

Les troubles autistiques et le TDAH sont deux des troubles neurodéveloppementaux pédiatriques les plus fréquents. Les centres américains pour le contrôle et la prévention des maladies estiment qu'environ un enfant sur 68 souffre d'un certain degré de troubles autistiques, et l'American Psychiatric Association estime que près de cinq pour cent des enfants américains ont un TDAH. Bien que le chevauchement clinique entre troubles autistiques et TDAH soit de plus en plus reconnu, les mécanismes cérébraux sous-jacents exacts de ce chevauchement restent inconnus.

Les chercheurs de cette dernière étude n'ont pas trouvé de corrélation significative entre le TDAH et la structure de la matière blanche. Cependant, lorsqu'ils ont isolé les résultats en fonction de la gravité de l'inattention d'un enfant - un trait de TDAH -, ils ont constaté que l'inattention était significativement associée à des changements structurels dans le corps calleux.

Des études d'imagerie antérieures avaient déjà révélé une anomalie structurelle de la matière blanche chez les enfants atteints de troubles autistiques et de TDAH par rapport aux cerveaux généralement en développement. L'étude actuelle est la première à évaluer simultanément à la fois les troubles autistiques et le TDAH dans le même échantillon.

En comparant la sévérité des symptômes des troubles autistiques par individu, indépendamment du diagnostic, les images du cerveau ont permis aux chercheurs de mieux voir les relations comportementales du cerveau. Ils ont conclu que plus les traits autistiques sont sévères, plus l'intégrité de la substance blanche est faible dans les zones affectées du cerveau.

Association of White Matter Structure With Autism Spectrum Disorder and Attention-Deficit/Hyperactivity Disorder. JAMA Psychiatry. 2017 Sep 6. doi: 10.1001/jamapsychiatry.2017.2573. [Epub ahead of print]

 

Programme CerebroStim :

Le programme cerebrostim est destiné aux enfants et adultes souffrant d'un spectre large de troubles y compris les troubles envahissants de développement, troubles de déficit d'attention, hyperactivité, dyslexie, troubles de comportements, etc. L'objectif est d'analyser les déficits de fonctionnement des parties du cerveau et planifier un programme de rééducation pour stimuler et renforcer les endroits ou hémisphères faibles.

Pour en savoir plus