Les enfants atteints de TDAH ont besoin de se tortiller pour apprendre.

 

Selon une récente étude, les mouvements excessifs, fréquents chez les enfants avec un déficit d’attention/hyperactivité, seraient en fait essentiels pour retenir les informations et pour travailler sur des tâches cognitives complexes.
Pendant des décennies, frustrés, parents et enseignants ont ordonnés aux enfants agités atteints de TDAH de « s’asseoir et de se concentrer ».
Mais la nouvelle recherche menée à l'UCF montre que si vous voulez que les enfants atteints de TDAH apprennent, vous devez les laisser se tortiller. Les balancements de jambe et les mouvements de chaise des enfants avec déficit de l'attention/hyperactivité sont réellement vitaux pour eux pour se souvenir de l'information et pour travailler sur des tâches cognitives complexes.
"Les interventions typiques visent la réduction de l'hyperactivité. C’est exactement le contraire de ce que nous devrions faire pour la majorité des enfants atteints de TDAH", a déclaré l'un des auteurs de l'étude, Mark Rapport, Chef de Clinique à l'Université de Central Florida. “Le message n’est pas “laissez les courir autour de la salle”, mais vous devez être en mesure de faciliter leur mouvement afin qu'ils puissent maintenir le niveau de vigilance nécessaire pour les activités cognitives."
L'étude suggère que la majorité des élèves atteints de TDAH pourrait obtenir de meilleurs résultats sur le travail en classe, les tests et les devoirs s’ils étaient assis sur des ballons d'activité ou des vélos d'exercice, par exemple.
Un rapport de recherche précédent avait déjà montré que le mouvement excessif, qui est une marque des enfants hyperactifs – qu’on pensait être présent en permanence - est en réalité uniquement présent lorsqu’ils ont besoin d’utiliser les fonctions cérébrales exécutives de leur cerveau, et en particulier leur mémoire.
Cette nouvelle étude et une étape importante en outre, prouver que le mouvement à un but.
"Ce que nous avons constaté est que quand ils bougent plus, la majorité d'entre eux a de meilleurs résultats", a déclaré le rapport. "Ils doivent se déplacer de façon plus importante pour maintenir la vigilance."

Dustin E. Sarver, Mark D. Rapport, Michael J. Kofler, Joseph S. Raiker, Lauren M. Friedman. Hyperactivity in Attention-Deficit/Hyperactivity Disorder (ADHD): Impairing Deficit or Compensatory Behavior? Journal of Abnormal Child Psychology, 2015; DOI: 10.1007/s10802-015-0011-1

 

Programme CerebroStim :

Le programme cerebrostim est destiné aux enfants et adultes souffrant d'un spectre large de troubles y compris les troubles envahissants de développement, troubles de déficit d'attention, hyperactivité, dyslexie, troubles de comportements, etc. L'objectif est d'analyser les déficits de fonctionnement des parties du cerveau et planifier un programme de rééducation pour stimuler et renforcer les endroits ou hémisphères faibles.

Pour en savoir plus