TDAH : l'IRM pourrait montrer les différences au niveau du cortex

 

TDAH et paracétamolUne nouvelle étude a montré que les enfants atteints de trouble de déficit d’attention avec hyperactivité (TDAH) montrent des altérations dans différentes régions du cerveau par rapport aux enfants sans TDAH, observables sur IRM.
Il y avait des différences dans la forme corticale du lobe frontal, et des zones dans le lobe occipital et le cortex central dans le cerveau des enfants atteints de TDAH par rapport aux enfants “témoins”, a rapporté Huaiqiang Sun, PhD, du West China Hospital à Chengdu.
Cependant, les auteurs n’ont trouvé aucune différence dans le volume total du cerveau ou les volumes de matière grise et blanche.
Les recherches antérieures ont suggéré que les individus atteints de TDAH ont des altérations du volume cérébral, des caractéristiques corticales et des différences de la substance blanche, mais les auteurs ont déclaré que ces études peuvent manquer de valeur diagnostique.
"Le but principal de cette étude était d'établir des modèles de classification pouvant aider le psychiatre ou le psychologue clinicien à diagnostiquer et à sous-typer le TDAH en s'appuyant sur des signatures radiomiques pertinentes", a déclaré le co-auteur, le docteur Qiyong Gong. dans un rapport. "Ce modèle de classification basé sur l'imagerie pourrait être un complément objectif pour faciliter une meilleure prise de décision clinique."
Les chercheurs ont examiné 83 enfants avec un TDAH nouvellement diagnostiqué et jamais traité, dont l'âge moyen était d'environ 10 ans et dont 71 étaient des garçons. Il y avait 87 enfants “témoins” qui avaient un âge moyen de 11 ans et dont 72 étaient des garçons. Ils ont eu une IRM anatomique et de diffusion-tensor pour aider à construire le modèle.

Les patients atteints de TDAH présentaient une altération de la forme corticale du lobe temporal gauche, du cénus bilatéral, qui fait partie du lobe occipital, et des régions entourant le sillon central gauche (une rainure dans le cortex central).
En examinant la différence entre les sous-types de TDAH, le groupe de Sun a trouvé des «caractéristiques discriminantes» dans le réseau en mode par défaut (un réseau cérébral d’interaction entre différentes régions cérébrales), généralement activé lorsqu'une personne ne pense pas à une tâche. Des différences ont également été observées dans le cortex insulaire, une partie du cortex cérébral.
"La présente étude s'ajoute au domaine en développement de la psychoradiologie, qui semble jouer un rôle clinique majeur dans l'orientation des décisions de diagnostic et de planification du traitement chez les patients souffrant de troubles psychiatriques", a déclaré Gong dans un communiqué.

Source

Reference: Sun H, et al "Psychoradiologic utility of MR imaging for diagnosis of attention deficit hyperactivity disorder: A radiomics analysis" Radiology 2017; DOI:10.1148/radiol.2017170226.

 

Programme CerebroStim :

Le programme cerebrostim est destiné aux enfants et adultes souffrant d'un spectre large de troubles y compris les troubles envahissants de développement, troubles de déficit d'attention, hyperactivité, dyslexie, troubles de comportements, etc. L'objectif est d'analyser les déficits de fonctionnement des parties du cerveau et planifier un programme de rééducation pour stimuler et renforcer les endroits ou hémisphères faibles.

Pour en savoir plus