Les symptômes de TDAH liés à l'utilisation des écrans et réseaux sociaux

 

TDAH et ecrans

Selon une étude, les adolescents qui utilisent souvent les médias sociaux pourraient être plus à risque de développer un trouble d'hyperactivité avec déficit de l'attention (TDAH).

Alors que les médias numériques, du texto au chat vidéo et aux réseaux sociaux, deviennent plus répandus que jamais, les chercheurs cherchent à comprendre si elle est liée aux symptômes du TDAH. L'Association Psyhiatrique Américaine déclare que 5% des enfants souffrent de TDAH, mais ce chiffre pourrait être plus élevé selon les Centers for Disease Control.

L'équipe de recherche de l'Université de Californie du Sud est arrivé à conclusion en étudiant 2 587 lycéens du comté de Los Angeles qui n'avaient pas de symptômes du TDAH. Les participants ont été interrogés une fois en septembre 2014 et une fois de plus en décembre 2016.

Les chercheurs ont demandé aux participants s'ils utilisaient diverses formes de médias numériques, y compris les médias sociaux et les applications textuelles. Ils ont également interrogé les adolescents pour savoir s'ils avaient ressenti 18 symptômes du TDAH six mois avant chaque enquête.

L'etude a montré que l'utilisation fréquente des médias numériques pourraient être liés au développement du TDAH sur une période de 24 mois. Mais d'autres recherches sont nécessaires pour confirmer s'il existe un lien de causalité.

"Parmi les adolescents suivis pendant deux ans, il y avait une association statistiquement significative mais modeste entre la fréquence plus élevée de l'utilisation des médias numériques et les symptômes subséquents du TDAH", notent les auteurs.

La recherche fait suite à une étude publiée dans le Journal of the International Neuropsychological Society, qui suggère que les signes de TDAH peuvent être détectés dans le cerveau dès le plus jeune âge.

Source

Ra CK, Cho J, Stone MD, et al. Association of Digital Media Use With Subsequent Symptoms of Attention-Deficit/Hyperactivity Disorder Among Adolescents. JAMA. 2018;320(3):255–263.

 

Programme CerebroStim :

Le programme cerebrostim est destiné aux enfants et adultes souffrant d'un spectre large de troubles y compris les troubles envahissants de développement, troubles de déficit d'attention, hyperactivité, dyslexie, troubles de comportements, etc. L'objectif est d'analyser les déficits de fonctionnement des parties du cerveau et planifier un programme de rééducation pour stimuler et renforcer les endroits ou hémisphères faibles.

Pour en savoir plus