TDAH et troubles cérébelleux

Une étude suggère un risque accru de maladies des ganglions de la base et du cervelet chez les patients présentant un trouble de déficit de l’attention / hyperactivité (TDAH).