Commotion cérébrale et traumatisme crânien léger

0
Entre 1,6 à 3,8 millions de commotions cérébrales liées au sport chaque année aux Etats-Unis
0
Après une première commotion, le risque de subir d'autres commotions est 3 à 6 fois supérieurs aux autres personnes
0
Jusque 33% des personnes ayant subi des commotions pourraient encore avoir des symptômes 1 an après
0
Dans 90% des cas de commotions cérébrales, il n'y a pas eu de perte de connaissance

Commotion cérébrale et traumatisme crânien léger

Souvent passés inaperçus

Commotion et Traumatisme crânien léger (TCL)

Les symptômes

Un traumatisme crânien résulte généralement d’un coup violent ou d’une secousse à la tête ou au corps. Une lésion cérébrale traumatique légère peut affecter temporairement vos cellules cérébrales. Une lésion cérébrale traumatique plus grave peut entraîner des ecchymoses, des déchirures des tissus, des saignements et d’autres dommages physiques au cerveau.

On peut dire qu’un traumatisme crânien ou une commotion cérébrale est une lésion cérébrale qui modifie le fonctionnement du cerveau. La plupart du temps, les dommages structurels ne se produisent pas. L’imagerie du cerveau, telle que l’IRM et le scanner, sont généralement normaux.

Les lésions cérébrales traumatiques peuvent avoir de nombreux effets physiques et psychologiques. Certains signes ou symptômes peuvent apparaître immédiatement après l’événement traumatique, alors que d’autres peuvent apparaître beaucoup plus tard.

Parmi les symptômes constatés dans les traumatismes crâniens légers / commotions, on peut citer :

  • Etat d'hébétude, de confusion et de désorientation
  • Maux de tête
  • Nausées ou vomissements
  • Fatigue ou somnolence
  • Vertige ou déséquilibre
  • Difficulté à dormir
  • Problèmes sensoriels, tels qu'une vision trouble, un bourdonnement dans les oreilles, un mauvais goût dans la bouche ou une altération de la capacité à sentir
  • Sensibilité à la lumière ou au son
  • Problèmes de mémoire ou de concentration
  • Déprime, anxiété, irritabilité
  • Etc.

TCL

La causes

Une lésion cérébrale traumatique est généralement causée par un coup ou une autre blessure traumatique à la tête ou au corps. L’étendue des dommages peut dépendre de plusieurs facteurs, notamment la nature de la blessure et la force de l’impact.

Les événements courants causant des lésions cérébrales traumatiques sont les suivants:

  • Chutes. Les chutes du lit ou d'une échelle, dans les escaliers, dans le bain ainsi que d'autres chutes sont la cause la plus courante de traumatismes crâniens léger et commotion, en particulier chez les seniors et les jeunes enfants.
  • Collisions liées aux véhicules. Les collisions impliquant des voitures, des motos ou des vélos - et des piétons impliqués dans de tels accidents - sont une cause fréquente de traumatisme crânien et commotion.
  • Les blessures sportives. Les commotions cérébrales peuvent être causées par plusieurs sports, notamment le football, la boxe, le football américain, le baseball, la crosse, le hockey et autres sports extrêmes ou de choc. Celles-ci sont particulièrement courantes chez les jeunes.
  • La violence. Les blessures par balle, la violence domestique, la maltraitance d'enfants et d'autres agressions sont des causes courantes. Le syndrome du bébé secoué est un traumatisme crânien chez le nourrisson causée par une secousse violente.
  • Explosions et autres blessures au combat. Les explosions sont une cause fréquente de commotion cérébrale chez les militaires. De nombreux chercheurs pensent que l’onde de pression traversant le cerveau perturbe considérablement les fonctions cérébrales.
  • Etc.

L'approche CerebroStim

Tout d’abord, il faut comprendre qu’aucune commotion n’est identique et que, par conséquent, aucun programme d’aide ne peut être identique.
Le repos est le traitement principal des symptômes aigus (récents) d’une commotion cérébrale. Toutefois, il a été démontré que le repos au lit plus de deux à trois semaines nuit au rétablissement. Un plan de gestion intégratif utilisant des thérapies et des exercices ciblés peut aider à accélérer la récupération d’une commotion et à prévenir de futures commotions.
La méthode CerebroStim propose une approche innovante tant dans l’évaluation qua la gestion des patients : différents systèmes peuvent être atteints dans le cas d’une commotion; ce qui nécessite une approche ciblée et conservative pour stimuler sans dépasser leur limite physiologique.

Vous avez des questions ou voulez prendre RDV ?

Contactez-nous

Recevoir des nouvelles importantes

Nous mettons régulièrement des informations utiles, des nouvelles études et des nouveautés sur notre site et page Facebook. Pour en être informés, veuillez renseigner votre email ici. La fréquence des emails est entre 1 à 4 par mois. Votre email ne sera communiqué à aucun tiers.