Autisme : le lien avec l’anesthésie générale pendant la césarienne

La césarienne a été liée de manière fiable au développement des troubles du spectre autistique (TSA). Dans une nouvelle étude, des chercheurs viennent de de lever le voile sur le mystère qui explique pourquoi les bébés exposés à une anesthésie générale lors d’une naissance par césarienne courent un risque plus élevé de développer des symptômes de l’autisme.

Les scientifiques ont découvert que ce n’était pas la chirurgie en soi, mais le type d’anesthésie qui entraînait un risque accru. L’exposition à l’anesthésie générale couramment utilisée pour effectuer une césarienne est liée à des symptômes autistiques plus tard dans la vie.

Au cours de l’étude, les scientifiques ont étudié divers facteurs pré-péri et néonataux chez 347 enfants atteints de troubles du spectre autistique, 117 enfants présentant un autre retard de développement et 2226 enfants témoins correspondant à l’âge, au sexe et à l’appartenance ethnique. Ils ont constaté que les naissances par césarienne réalisées sous anesthésie générale augmentaient le risque d’autisme, contrairement aux césariennes réalisées avec une anesthésie épidurale ou rachidienne (régionale).

L’étude a également montré que le risque d’autisme associé à une anesthésie générale n’était pas lié à la raison initiale de la chirurgie, que ce soit par choix ou en raison de complications médicales.

Menashe a déclaré: “Nos résultats mettent en évidence la raison potentielle de l’association entre la césarienne et l’autisme et suggèrent que les césariennes pratiquées avec d’autres types d’anesthésie telles que la sédation épidurale ou spinale sont relativement sûres. Nous avons constaté que la césarienne est significativement associée à un risque accru de TSA, mais pas de retard de développement.”

«De plus, nous montrons que seul une césarienne réalisée sous anesthésie générale augmentait le risque de troubles du spectre autistique sans différence significative entre les chirurgies indiquées et non indiquées. Par conséquent, nous suggérons que l’exposition à [l’anesthésie générale] au cours de la césarienne puisse expliquer l’association entre la césarienne et le troubles du spectre autistique. ”

Les scientifiques ont également constaté que le lien entre l’exposition d’un nourrisson à l’anesthésie générale et le développement d’un TSA est particulièrement évident en ce qui concerne le type d’autisme le plus grave.

Références :

J Autism Dev Disord. 2019 May 3. doi: 10.1007/s10803-019-04034-9. Exposure to General Anesthesia May Contribute to the Association between Cesarean Delivery and Autism Spectrum Disorder.Huberman Samuel M, Meiri G, Dinstein I, Flusser H, Michaelovski A, Bashiri A, Menashe I.