La rentrée pour enfants TDAH : 4 conseils pour bien demarrer l’année

TDAH : 4 conseils pour bien démarrer l’année scolaire

La fin des vacances approche et c’est une période qui pourrait être stressante pour n’importe quel enfant et/ou ses parents. Mais cela peut l’être encore plus pour une famille avec un enfant souffrant de trouble de déficit d’attention, d’hyperactivité, de troubles d’opposition…
Le changement des habitudes prises pendant l’été, d’éventuels mauvais souvenirs d’un(e) camarade classe ou d’un(e) maître(sse) ou de difficultés scolaires… Tout cela peut rajouter à une appréhension justifiée ou non d’une rentrée.

C’est le moment pour instaurer les bonnes stratégies pour bien démarrer l’année scolaire.

1 : Prenez soin de vous

Etre parent est en soi un challenge. S’occuper d’un ou de plusieurs enfants avec TDAH pourrait être encore plus épuisant physiquement et mentalement. Ce que je recommande souvent aux parents, c’est de prévoir du temps pour prendre soin d’eux-mêmes. Rappelez-vous lorsque vous prenez l’avion : la recommendation est qu’en cas de problème, de mettre d’abord votre masque d’oxygène avant de mettre le masque de votre enfant. Si vous, vous êtes hors jeu, vous ne pourrez plus vous occuper de votre enfant. C’est la même chose quand vous devez vous occuper tous les jours de votre enfant. Si vous êtes épuisé, si vous êtes à plat, stressé,… vous ne pouvez pas vous occuper de votre enfant.
Prévoyez un temps de repos seul avec vous-même. Un temps pour faire de la méditation, un temps pour faire du sport, un temps pour ne rien faire. Le peu de temps que vous prendrez pour vous ressourcer vous aidera à pouvoir mieux vous occuper de vos proches.

2 : Petit-déjeuner de roi

La nutrition est un vaste sujet dans l’approche Cerebrostim pour aider une personne avec TDAH. Je voudrais juste aborder ici un point : le petit-déjeuner.
Il est primordial que l’enfant mange un petit-déjeuner le matin. Et j’insiste sur ce point : un petit-déjeuner copieux serait encore mieux. Le cerveau a besoin de nutrition pour pouvoir fonctionner. L’enfant aura du mal à se concentrer si le cerveau n’a pas ce qu’il faut pour maintenir cette concentration. Et le cerveau a besoin du sucre pour faire ce travail. MAIS l’erreur serait de donner un petit-déjeuner simplement constitué de sucres rapides tel que pain au chocolat, céréales sucrées,… Il faut accompagner ce petit-déjeuner classique avec des protéines et du bon gras (oeuf, jambon, saumon fumé, amandes,…) que le corps utilisera pour constituer un niveau d’énergie pout toute la matinée. Cette bonne habitude aidera votre enfant à tenir la matinée au lieu d’être fatigué à peine arrivé à l’école.

3 : Garder une attitude positive

Oui, c’est facile à dire et on l’a déjà tous entendu : rester positif.
Mais il faut se rappeler que l’enfant est probablement déjà sujet à beaucoup de négativité par les autres; pour son mauvais comportement, ses mauvais résultats, ses particularités que les autres ne comprennent pas…
Rappelez-vous que son comportment est le fruit d’un problème de fonctionnement du cerveau (je déteste dire une maladie). C’est plus difficile de se fâcher avec une personne qui casse une vase parce qu’elle a une crise d’épilepsie. C’est la même chose pour l’enfant qui va faire ou dire quelque chose qui n’est pas considérée normale.
Mais loin de moi de dire que tout lui doit être permis. Mais simplement de dire qu’il faudra beaucoup insister sur ce qu’il a pu faire de bien et de distribuer les “bonnes notes” pour ce qu’il fait du bien et d’expliquer, de rééxpliquer et de cadrer ce qui a été mal fait.

4 : Organiser, organiser, organiser…

Améliorer le chaos du matin en établissant une routine pour le coucher et le matin.
Les vêtements du matin devraient être préparés le soir avant le coucher. Le sac, les livres, les chaussures, la veste,… préparés le soir avant le coucher.
Avoir une alarme dans leur chambre pour le réveil du matin. Mais certainement pas le réveil sur le smartphone ou la tablette. Les écrans doivent être éteints et en dehors de la chambre de l’enfant. Une étude parue en 2016 a montré que même si l’enfant ne regarde pas l’écran de son smartphone dans sa chambre, le simple fait de l’avoir dans sa chambre perturbe son sommeil, parce qu’il est en permanence en train de demander ce qui se passe sur les réseaux sociaux, si une amie a répondu à son message…
Pour pouvoir s’endormir facilement, toute activité qui excite devrait être évitée. Le cerveau doit s’habituer à se calmer au moins une demie heure avant l’heure de se coucher.
De même, pas de lumière dans la chambre. La lumière ne permet pas au cerveau de faire la transition entre le moment où il doit continuer à baisser le niveau de cortisol (hormone de l’éveil) et augmenter le niveau de mélanine (hormone du sommeil) pour passer progressivement au sommeil.
Et rappelez-vous le cerveau de l’enfant a besoin de 9 à 10 heures du sommeil par nuit. Des études montrent quel manque de sommeil est un élément important dans le manque de concentration chez les enfants avec TDAH.

5 : Faire les devoirs

Les devoirs c’est souvent après le goûter. Gardez en tête le même conseil nutritionnel que pour le matin. Ne donnez pas que du sucré pour le goûter. Le goûter devrait inclure aussi des amandes, noix, noisettes pour aider à tenir jusqu’au dinner et pouvoir se concentrer pour les devoirs.
L’enfant devrait aussi avoir un temps pour faire un peu d’exercices et de sport avant de faire les devoirs. On pourrait penser que c’est du temps perdu vu que cela prend déjà beaucoup de temps pour faire les devoirs. Mais ce temps aide le cerveau à être concentré et les devoirs peuvent se faire plus rapidement. Une dizaines de minutes d’exercices peuvent suffire avant de commencer les devoirs. De même que faire des petites pauses pour bouger, et faire des mouvements quand les devoirs prennent trop de temps. Plusieurs études ont montré que faire de l’exercice juste avant, permet de mieux apprendre et de mieux se concentrer.
Pour finir, les devoirs devraient être faits dans un endroit où l’enfant ne sera pas distrait par des objets et bruits. Sa chambre n’est pas nécessairement l’endroit idéal pour faire les devoirs. Il y a beaucoup trop de choses qui peuvent le distraire.