TDAH : le safran pour remplacer les médicaments ?

Les parents d’enfants souffrant de troubles de déficit d’attention avec ou sans hyperactivité cherchent toujours des solutions plus naturelles pour aider leurs enfants. Une nouvelle étude parue dans le journal médical “Journal of Child and Adolescent Psychopharmacology” leur apporte peut-être une nouvelle solution.

En effet une nouvelle étude pilote a montré que le safran, en tout cas sur une courte période, était aussi efficace pour contrôler les symptômes des enfants et adolescents âgés de 6 à 17 ans souffrant de TDAH, que le méthylphénidate (Ritalin), le médicament couramment prescrit.

L’article intitulé “Crocus sativus L. versus méthylphénidate dans le traitement d’enfants présentant un trouble de déficit de l’attention / hyperactivité: une étude pilote double aveugle randomisée” a été co-écrit par le docteur Sara Baziar et des collègues de l’université de médecine de l’Université de Téhéran, Iran. Les chercheurs ont noté que le safran avait également des propriétés antidépressives et améliorant la mémoire. Ils ont comparé les effets de Crocus sativus L. sur le méthylphénidate chez 54 patients sur une période de 6 semaines et ont montré que la thérapie à court terme avec la capsule de safran a montré la même efficacité comparée au méthylphénidate. Néanmoins, des études contrôlées plus importantes avec des périodes de traitement plus longues sont nécessaires pour les études futures.

“C’est une étude très intéressante et une découverte intrigante. Il est intéressant de la reproduire et de la approfondir pour comprendre le mécanisme d’action”, déclare Harold S. Koplewicz, MD, rédacteur en chef du Journal of Child and Adolescent Psychopharmacology et président du Child Mind Institute à New York.

Références : Sara Baziar et al, Crocus sativus L. Versus Methylphenidate in Treatment of Children with Attention-Deficit/Hyperactivity Disorder: A Randomized, Double-Blind Pilot Study, Journal of Child and Adolescent Psychopharmacology (2019)